Un blog, deux soeurs, deux maris et huit enfants, un chat... Plein d'idées pour faire de chaque ouvrage "fait maison" un petit bonheur pour soi et pour les autres...
Et le souvenir d'une maman qui savait tout faire de ses mains.

vendredi 28 décembre 2012

Carnet japonais vraiment japonais

Comme je le disais précédemment, cette année, j'ai offert plein de petits carnets à reliure japonaise ! J'ai essayé des tas de styles différents, comme par exemple une version Noël rétro à ruban doré et petite clochette...

 
Mais il fallait quand même rendre hommage à l'origine de ces carnets ! Je suis allée début décembre à un mini-salon sur l'artisanat japonais, où j'ai pu acheter quelques chutes de magnifiques tissus à motifs traditionnels. 



 

Associés à un papier imitant l'enchevêtrement des nattes de fibres tissées, voilà de quoi tenter un retour aux sources, qui finalement me plaît bien.
Idée à creuser donc !

Marie

samedi 22 décembre 2012

Kéké de Noël

Cette année, comme on est entre deux déménagements, que la déco de Noël est quelque part dans une cantine, elle-même dans un garde-meuble, lui-même dans une banlieue lointaine de Paris.... A moins que ça ne soit au grenier chez "le Vieux Marsouin" (la base arrière de la famille)... Ou encore... 
Bref, on n'a d'accessible que la crèche, que nous vous prions d'admirer au passage : 
Le petit Jésus n'est pas encore là, évidemment...
Elle a été sculptée dans du grès des Vosges, rien que ça, par un ami sans le sou (on était tous jeunes et les poches vides  à l'époque) qui nous l'avait offert pour notre mariage.  Autant vous dire qu'elle nous suit partout, même si Saint Joseph a eu un petit accident de parcours... 

On a aussi les Rois Mages, irlandais, ceux-là, en pierre reconstituée (plus facile à sculpter que le grès, petits joueurs !) : 
Mais bon, on ne va quand même pas les laisser tous seuls comme ça, sans rien... On ne va pas non plus racheter des dizaines de guirlandes et de boules de Noël... Il y en a des tonnes dans la cantine, qui est elle-même dans... etc... 

Seule solution : un kéké (1) de Noël et un peu de fait-main, qu'on vous présentera au fur et à mesure.

Première étape, le plus facile : quelques étoiles et flocon blancs tirés d'un magazine de crochet : 
Vus de plus près : 

Je les ai épinglés sur un carré de mousse puis vaporisés avec un produit en bombe mais il est très collant et il sent vraiment mauvais.  Au bout de quelques pièces, la mousse colle au travail de crochet ce qui n'est pas très agréable. Et si on couvre la mousse d'un morceau de coton blanc, il faut le changer régulièrement car il finit par coller aussi.  Autrement dit, pas top !

Les ouvrages autorisés conseillent deux techniques : tremper les travaux dans de l'eau sucrée (appremment, les boissons gazeuses sucrées non colorées peuvent être utilisées aussi) ou dans de la maïzena délayée dans de l'eau. J'essaye pour les prochains, je vous raconterai ! 

Pour les étoile-zé-flocons, il y a plein de modèles gratuit sur internet, mais je vous donne trois liens sympas (cliquer sur la légende de l'image) : 
Etoile filante du site "Le crochet j'adore"
 On y trouve aussi un ange : 
Ange du site "Le crochet j'adore"
Il y a évidemment les décos de Noël de Lucie, du site Attic 24, une de mes idoles : 
Etoiles du site Attic 24
qui a réalisé une couronne tout en crochet avec des étoiles, des feuilles de houx, 
Feuilles de houx du site Attic 24

des fleurs, des boules de Noël ...
Boules de Noël du site Attic 24


Allez-la voir ici, je vous laisse la surprise !

Vous trouverez enfin plein d'idées sur un site qui vend de la laine et qui offre tout un tas de modèles gratuits, Drops Designs. J'aime bien ce coeur : 
Coeur Drops Design
et cette décoration pour la table (on n'a évidemment pas de nappe pour Noël, sans ça, ce ne serait pas drôle...) : 
Set de table Drops Designs
Du travail en perspective d'ici lundi soir... On vous tiendra au courant !

Bon Week-end !

Louise

(1) Le kéké est une plante qui pousse dans le monde entier mais exclusivement sur les camps militaires. Au moment du fameux "débarquez-postez-vous !" elle protège le soldat des vues ennemies, mais elle est aussi par essence dense et piquante ce qui n'est pas toujours à l'avantage du même soldat en progression. On ne doit pas le confondre avec l'arbrenboule, qui, lui, sert à indiquer une direction ("Vu l'arbrenboule ?").
Par extension, le kéké est une plante en forme de buisson dont on ne connaît pas le nom. Dans notre cas, c'est l'espèce de plante grasse en pot qui remplacera le sapin cette année.

vendredi 21 décembre 2012

Nouvelle moisson de petits carnets

Ben oui, encore des carnets. 
Que voulez-vous, je suis une fille, je ne sors jamais sans un carnet et un crayon et j'ai tendance à penser que toutes les filles sont comme moi (en fait, elles sont toutes comme moi).

Pour Noël, je me suis donc remise à la fabrication de mes livrets à reliure japonaise, qui va être mon cadeau-phare de l'année !




Une version pop à rayures pour une filleule de 20 ans tout juste, une version galaxie pour un vieil ami qui aime écrire et qui a un peu la tête dans les étoiles, une version "Conte d'hiver" pour la "vilaine collègue" qui insistait tant pour avoir un cadeau... et quelques variantes dans le motif de la reliure ou la fermeture du carnet.















 J'en ai encore plusieurs à faire... et  plein d'idées à essayer ! Mais patience, suite au prochain numéro...


Marie

PS : Le petit dernier de la famille, dit "Titi", "P'tit père" ou "bonhomme", me prie de faire remarquer à nos éminents lecteurs que c'est lui qui a disposé les carnets pour m'aider à faire les photos...

mercredi 19 décembre 2012

Cadeau kitsch pour gagnante de choc

Vous vous rappelez ma devinette sur les pays représentés aux différentes tables de notre fête d'anniversaire de mariage ?
C'est Ti Gwez qui a donné les 10 bonnes réponses et qui a donc gagné une petite surprise !

Je reviens tout juste de la poste, d'ici demain, elle la recevra dans sa boîte aux lettres, juste à temps pour faire les marchés de Noël.

Allez, j'avoue, je me suis amusée, j'avais envie d'une réalisation un peu clin d’œil pour cette période de fête...


Cliquer pour agrandir


Et puis d'abord, qui a dit que les mitaines d'hiver devaient forcément être tristes et sombres ? :)

Marie

dimanche 16 décembre 2012

Des maths et un tuto gratuit !




Pour répondre à la demande de Nathalie, nouvelle lectrice de la Maison des petits bonheurs, voici comment réaliser la toque russe et le chapeau de l'hôtesse de l'air.





A la base, le modèle est le même : un rond entouré d'une bande de tissu, pas trop difficile, donc ! La différence réside dans la largeur de la bande et la dimension du cercle.

Pour l'hôtesse de l'air, le chapeau est destiné à être posé sur les cheveux et maintenu par des barettes, il ne doit donc pas être trop large et ne dépend pas du tour de tête de la future hôtesse.
Il vous faudra découper les deux pièces suivantes (en rajoutant une marge de couture d'1 cm aux dimensions indiquées), une fois dans le tissu de la couleur choisie, une fois dans de la vlieseline épaisse (celle qui sert à doubler les sacs pour les rendre rigides).

Appliquez la vieseline sur le tissu (partie collante contre l'envers du tissu, passer le fer chaud sur la vlieseline jusqu'à ce que ça colle, mais sans utiliser de vapeur). Attendez que ça refroidisse...
Epinglez l'envers du rond sur l'envers de la bande, cousez puis retournez.
Il ne reste plus qu'à replier le bord de la bande sur l'intérieur et à faire une petite couture sur tout le tour pour qu'il soit bien net.




Pour la toque, c'est pareil ! Sauf que cette fois, vous allez devoir calculer vous-même la taille des pièces.
Pour cela, prenez le tour de tête de votre future victime puis déduisez-en le diamètre du cercle grâce à vos souvenirs de mathématiques de 5ème ! (si, si, ma fille est en train d'apprendre ces notions au collège).

Si T est le tour de tête mesuré, le diamètre du cercle doit être de T/Pi (soit T/3,14).

Il ne vous reste plus qu'à découper une bande de longueur T et de hauteur 10 à 12 cm (suivant la hauteur que vous voulez donner à la toque) et un cercle de diamètre T/Pi... et à suivre les explications précédentes.

Si vous n'avez pas de vlieseline, vous pouvez faire comme moi : fabriquer la toque en carton et coudre ou coller le tissu dessus ! Evidemment, vous ne pourrez pas la passer à la machine, mais ça dépanne si c'est juste pour un déguisement d'une soirée ou deux... 

A vous de jouer !

Marie


lundi 10 décembre 2012

What else ?

En fait, après quelques désillusions (voir ici) cette fois-ci, je crois bien que je tiens quelque chose d'original ! Je vous présente...

Les bijoux Nespresso à ma façon !

Ah ! Toutes ces couleurs... De quoi se frotter les mains !
Certes il y a tout un tas de sites qui proposent des bijoux en recyclage-Nespresso. La plupart sont faits de capsules écrasées au marteau, comme ici, par exemple:
Ou, plus original, de morceaux de capsules tressées, comme les très belles réalisations de Nolia Shakti, ici :
(je suis plus réservée sur le reste de ses créations, mais les colliers en capsules sont magnifiques !)
Cependant, de capsules découpées et transformées, comme dans la broche Bleuet présentée ici,  je n'en ai point vu pour le moment... 

Alors, je vous livre ma technique :
D'abord, ôter l'opercule de la capsule  (sans se couper...) :
 
Verser le marc de café dans l'évier, les ménagères prétendent que cela  désodorise les canalisations. Ca peut toujours servir !
Ensuite,  couper la bande argent  et ouvrir la capsule pour faire des pétales :

On peut conserver la bande argent pour d'autres travaux comme ceux qui sont présentés ci-dessous et  que l'on trouve ici 


Puis découper chaque pétale selon la forme de la fleur que l'on veut représenter: bleuet, coquelicot, souci, rose...
On peut bien sûr superposer des capsules de deux couleurs pour donner plus de relief, comme on le voit sur le coquelicot et le souci ci-dessus.
Coller les capsules entre elles puis quelques décorations à base de perles ou de boutons. La superglue n'est pas très adaptée car les capsules sont légèrement plastifiées, mais on y arrive bien avec de la colle silicone.
Rajouter enfin l'épingle (magasins de loisirs créatifs) au dos : 

Et voilà ! 

Bon d'accord, ma rose est à perfectionner, mais avouez : c'est facile, rapide, et... O-ri-gi-nal!!

Louise



samedi 8 décembre 2012

Non à la dictature du rose Barbie !

Je ne sais pas pour vous, mais moi, lorsque Noël approche et que les magasins se remplissent de cadeaux potentiels, je fais un grand détour pour éviter le rayon jouets. 
Non pas que je sois allergique aux jeux pour enfants ou que je milite pour quelque cause que ce soit (encore qu'il est vrai que les objets fabriqués en Chine commencent à m'exaspérer), mais je ne supporte pas le rose omniprésent du rayon "filles", ce rose très spécial communément appelé "rose Barbie" !

Entendons-nous bien, j'aime le rose ! Mais PAS CELUI-LA !

A croire que dans le cahier des charges des fabriquants de jouets, il y a une clause spéciale : "Vous veillerez à choisir le rose le plus moche, le plus criard et le plus tape-à-l'oeil possible pour colorer les jouets des petites filles"...

J'avais deux petites princesses à équiper d'accessoires dignes de leur rang , mais dans cette débauche de rose flashy à paillettes, rien ne me plaisait. Retour donc à la seule solution qui vaille dans ce cas-là : le fait-maison !

Quelques bricoles en bois naturel, un peu de peinture, des strass en forme de fleurs (parce que pas de rose, d'accord, mais quand même, pour les princesses, il faut que ça brille) et voilà de quoi gâter ces deux demoiselles...


Cliquer pour agrandir la photo

Marie

mercredi 5 décembre 2012

Boîte à souvenirs

Avant de découvrir le petit cadeau pour Ti Gwez (l'idée du menhir ayant été rejetée dans les commentaires, j'ai dû trouver autre chose), je continue sur notre petite fête...

Il nous fallait une boîte à souvenirs pour que nos amis puissent mettre de petits messages, mais rien ne nous plaisait dans les bazars et autres magasins d'articles de fête, sans compter que c'est souvent hors de prix.

Conclusion : bricolage !
Achat d'une grosse boîte en carton à 3 euros, d'une petite tour Eiffel en papier mâché et d'une bombe de peinture argent... Et quelques collages de timbres plus tard, voici la boîte en question !


 



Puis pour les déguisements, deux réalisations (l'une ancienne d'ailleurs, mais qui a resservi pour la bonne cause)...

Pour l'hôtesse de l'air, j'ai pu récupérer une veste blanche parfaitement adaptée, donc j'ai simplement cousu la petite jupe droite et le bibi (les lecteurs attentifs qui auront bien observé le pin's du chapeau en déduiront d'ailleurs qu'il s'agit d'une hôtesse de rafale...).




Pour le costume russe, une tunique bouffante, un ruban de Noël rouge et doré pour donner l'illusion d'une fermeture sur l'avant, une grande ceinture toute rouge et une toque fabriquée en carton et recouverte de fausse fourrure (de l'extérieur, l'illusion est parfaite).


Ah, au fait, pour celles qui s'inquiètent de la disparition de Louise... Elle a cassé son ordinateur !
Mais n'ayez crainte, elle reviendra...

Marie